Matternet about to revolutionize the delivery by drone

Cette entreprise a mis au point une solution complète de logiciels et de matériels, permettant de bâtir un réseau capable de pouvoir effectuer des livraisons de colis légers, à la façon de l’architecture d’un réseau internet. Il s’agit plus que d’un projet, puisque la poste Suisse teste déjà ce moyen de livraison par drone pour la Swiss Post et la Swiss World Cargo.

Matternet : la prochaine révolution dans le domaine de la livraison par drone ?

La start-up Matternet, basée en Californie a également déjà testé son prototype de drone Matternet One à Haïti, au Bhoutan ou en Papouasie-Nouvelle–Guinée avec des associations humanitaires, car comme l’a encore rappelé récemment Andreas Raptopoulos, le fondateur de Matternet : « Un milliard de personnes n’ont pas accès à des routes dans le monde ».

La société américaine a expliqué qu’elle souhaite établir un réseau d’itinéraires sécurisés dans lesquels des milliers de drones pourront circuler, avec des nœuds qui serviront de zones de stockage pour relayer les colis. Andreas Raptopoulos a précisé : « Les aéronefs atterrissent, prennent un colis, décollent et se rechargent dans ces bases ».

Les drones Matternet One peuvent parcourir 20 kilomètres environ et sont capables de transporter un colis de 1 kilo. Le coût moyen de ces drones est compris entre 500 et 3000 dollars, selon le modèle.

Un réseau à grande échelle dans 5 ans

La prochaine étape confie Andreas Raptopoulos, est de créer l’un de ces réseaux à une grande échelle. Il compte d’ici 5 ans couvrir 362 kilomètres carré avec 150 drones, afin de démontrer aux gouvernements que le système est opérationnel. La cible visée par Matternet est plutôt stupéfiante, puisque ce sont en priorité les pays en voie de développement. Ces derniers sont considérablement moins « à cheval » sur la législation, que dans les pays développés, ce qui en fait un terrain véritablement propice pour l’essor des drones.

La dernière barrière à faire tomber est l’amélioration de la technologie de détection « sense and avoid » (détecter et éviter), afin de garantir des vols totalement sécurisés, autonomes et sans besoin d’avoir un pilote au sol. Au vue de l’avancée de cette société, il n’est impossible qu’elle dame le pion à des géants comme Amazon ou Google, qui veulent eux aussi proposer leur système de livraison par drone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *